jeudi 1 novembre 2012

L'alimentation de la maman qui allaite

Pendant toute la durée de l’allaitement, il vous faut une alimentation équilibrée et en suffisance pour produire le lait nécessaire à votre bébé, sans quoi votre organisme va puiser dans vos réserves (et oui la nature est bien faite puisque la priorité de votre corps est de fournir à votre bébé le lait le plus complet possible).
Si vous puisez dans vos réserves, vous pouvez être plus fatiguée et avoir certaines carences.

Pas de régime amaigrissant ou de grève de la faim ! Vous aurez bien le temps pour ça après votre allaitement si c’est encore nécessaire.

Vous devez manger :
  • Des protéines (viande, poissons ou œufs…)
  • Des légumes et des fruits. A vous de voir ceux que vous aimez ou ceux que votre bébé apprécie ou n’aime pas du tout.
  • Des aliments riches en oméga3 et en oméga6.
  • Des céréales complètes.
  • Des tisanes d’anis, de fenouil ou de verveine (excellente pour la digestion de bébé et la production de votre lait)
Rien n’est vraiment interdit pendant l’allaitement. Chacun y va comme pour beaucoup de sujets de ses propres principes ou observations. Ou a entendu que...

Faites vous confiance car vous êtes tout à fait capable de juger et trouver ce qui convient à votre bébé.

Chaque enfant est unique et a ses propres besoins ou réactions. Le vôtre ne va pas forcément aimer ce qu’aime le bébé de votre voisine, belle-sœur ou copine.
Il faut partir d’une certitude que le lait maternel est l’aliment le mieux adapté au nouveau-né et ce de façon tout à fait physiologique et biologique.

Tout ce qui pourrait être apporté dans votre organisme par votre alimentation va pour la plupart passer dans votre lait et en changer soit le goût, soit l’acidité...

Pendant toute la durée de votre allaitement il vous est vivement recommandé de supprimer l’alcool (il ne vous viendrait pas à l’idée je pense de présenter un biberon fait avec du vin à la place de l’eau à votre petit...) dites vous que l’alcool passe dans votre lait et même si on vous permet un verre en disant que l’alcool est dilué dans votre sang avant d’arriver dans l’estomac de votre bébé il vaut mieux s’abstenir.

Le tabac est également mauvais car la nicotine viendra également se loger dans votre lait.

Encore une chose à laquelle vous devez être attentive, ce sont les médicaments (tous). Vérifiez bien qu’ils ne soient pas déconseillés pendant l’allaitement et, en cas de doute, demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

Un point important tout de même, si vous faites partie de ces familles dites à terrain allergique (soit vous ou votre conjoint, ou si vous avez des aînés qui se sont avérés allergiques à certains aliments), dans ce cas soyez prudente et veillez à ne pas introduire en grande quantité et trop vite les aliments responsables de ces allergies chez vos aînés car il se peut que votre bébé y soit également sensible.

Pour rappel, le lait maternel est le meilleur aliment pour les enfants allergiques, ce n’est jamais le lait maternel qui est responsable des troubles chez votre bébé mais tout ce que vous mangez et qui passe dans votre lait.

Pour résumer, si vous connaissez les aliments responsables des allergies, évitez-les et éliminez-les de votre alimentation si c’est nécessaire ou consommez-les en très petite quantité. Mais attention, vous devrez les remplacer par autre chose (je pense surtout aux protéines et au calcium).
Par exemple, en cas d’allergie au lait de vache, limitez très fort tout apport de lait (fromages, yaourt et tout ce qui est à base de lait),et remplacez-les par d’autres aliments riches en protéines et en calcium.
Il existe maintenant toutes sortes de lait végétaux qui peuvent vous convenir avec tout de même un bémol pour tout ce qui est à base de soja car certains bébés y sont aussi allergiques (lait de riz, de noisettes, d’amande...).
Si ce sont les tomates ou les fraises, attendez la fin de l’allaitement pour en manger. Et ainsi de suite...

Pourquoi dit-on que le lait maternel est le meilleur moyen préventif contre les allergies alimentaires chez le jeune enfant ?
C’est parce que, grâce à ce que nous mangeons, le bébé est familiarisé aux différents aliments que nous mangeons et qui passent dans notre lait. Son organisme a ainsi le temps de se familiariser à ces différentes compositions alimentaires et à leurs différents goûts...et le jour ou votre enfant passera à une alimentation plus variée, son organisme se rappellera déjà avoir rencontré cet aliment et saura le digérer.
Avec une alimentation exclusivement au lait artificiel qui ne change pas d’un biberon à l’autre, le système digestif du bébé n’est habitué qu’à un seul type de composant et le jour où l’on introduira une alimentation variée, l’organisme de votre bébé ne reconnaîtra pas ce qu’il recevra alors en plus grande quantité et parfois pourra réagir en donnant des manifestations de type allergique.

N'oubliez pas !
  • Buvez au moins deux litres d’eau par jour, c’est très important car votre corps à besoin d’eau pour produire le lait.
  • Abstenez-vous de prendre trop de caféine (on en retrouve dans le café, le coca, le thé et le chocolat). 
Soyez modérée dans leur consommation car un excès de caféine peut rendre votre bébé irritable, nerveux et provoquer des troubles de son sommeil.
Une ou deux tasses de café léger est tout à fait inoffensif, mais préférez votre tasse de café le matin, et une plutôt que deux, et si possible buvez votre tasse de café après la tétée. Idem pour le coca.

Voilà pour avoir encore plus d’informations sur le sujet, je peux vous suggérer de lire :
  • L’art de l’allaitement maternel de La Leche League chez Pocket
  • 100 réflexes Allaitement de Mélanie Schmidt-Ulmann chez Leduc.S Edition
  • Une vidéo à voir
Retrouvons-nous également dans le groupe rêves de naissance oui mais après... pour en parler, je me ferai un plaisir de répondre à vos questions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire